Les tendances

Lire l'analyse des contributions lire l'analyse des contributions

« Je ne veux plus qu'on dise que je me désintéresse de la politique » j’aime

« Je ne veux plus qu'on dise que je me désintéresse de la politique »

Alors que l'on entend ici et là, de la bouche de politiques ou des médias, que la jeunesse pourrait être un enjeu clef des prochaines présidentielles, il serait de bon ton de se soucier de ce qu'elle a à dire. Car, surprise, pour peu qu'on lui en donne l'occasion, la jeunesse a des choses à exprimer. Seconde surprise, quand elle prend la parole, ce n'est pas pour s'apitoyer sur son sort, mais pour faire des propositions et défendre une vision d'ensemble de la société et de la politique.

« Je ne veux plus m'entendre dire que je fais partie d'une génération sacrifiée. Je veux faire partie d'une génération motivée ! » Par Alexia

L'expérience initiée par Animafac autour du site 2012memepaspeur.net, invitant les jeunes à faire part de leurs indignations et de leurs propositions, pour construire son ordre du jour, a recueilli en un court laps de temps plus de 1 500 contributions.

RENDRE LA POLITIQUE A NOUVEAU INTERESSANTE

Constituant à elles seules plus du quart des contributions, les questions relatives au fonctionnement de nos institutions et à la vie démocratique sont particulièrement prisées. Ce cinglant démenti à la croyance ordinaire qui voudrait que les jeunes se désintéressent de la politique s'accompagne d'un avertissement : le supposé rejet de la politique n'est pas la marque d'un désintérêt pour la chose publique, mais plutôt d'une désapprobation des pratiques quotidiennes, où la quête du pouvoir va de pair avec l'affairisme et l'électoralisme.

La contribution suivante :
« Je ne veux plus qu'on dise que je me désintéresse de la politique, je veux une politique intéressante » Par Janie
cristallise à cet égard les attentes manifestées par la plupart des contributeurs.

SORTIR DE LA POLITIQUE SPECTACLE

De nombreuses propositions expriment le souhait d'un changement de la vie politique et d'un renouvellement du débat public.

La confiscation de celui-ci par la peur et la surmédiatisation des faits divers sont ainsi pointés du doigt.
« Je ne veux plus que la peur, l'angoisse, l'anxiété, les craintes, la défiance soient les seuls moteurs pour des décisions politiques. » Par Lille
« Je ne veux plus que des faits divers isolés soient des tremplins pour créer de nouvelles lois. »
Par Charlie

L’omniprésence des sondages, au détriment des débats, et la personnalisation à outrance, au détriment des idées, sont également critiquées.
« Je ne veux plus que les sondages gouvernent. » Par Emilie
« Je ne veux plus voter pour une personne, je veux voter pour des idées. » Par Caouane


REVENIR AUX FONDAMENTAUX : PROPOSER ET DEBATTRE

Sont dès lors attendus en premier lieu, le retour de la prévalence des débats – sans que celui-ci s’égare dans la confrontation – et le souci de l’intérêt général.
« Je ne veux plus que deux politiques de bord opposé s’engueulent obligatoirement. » Par Gandalf
« Je veux que les politiques aient le sens de l'intérêt général et soient guidés par l'impact à long terme de leurs choix. » Par Domodo

Beaucoup souhaitent également que l’on retrouve l’esprit de la démocratie, tout en la renouvelant et en l’approfondissant, par un meilleur équilibre du législatif et de l’exécutif, ainsi que par la multiplication des opportunités d'engagement offertes aux citoyens.
« Je ne veux plus que le Parlement français soit une chambre d'enregistrement. » Par Farell
« Je ne veux plus que la démocratie se résume à des élections tous les cinq ans. » Par Marat
« Je veux que chaque citoyen se sente enfin acteur de son État. Une nation se construit au quotidien, avec l'ensemble de ses membres ! »
Par Fleurdprintemps


Tantôt critiquée pour son manque d'engagement, tantôt perçue comme génération sacrifiée, la jeunesse est d'abord avant tout porteuse d'une envie d'agir, ainsi que le clame la contribution suivante :
« Je ne veux plus que la jeunesse soit vue comme un problème, je veux qu'elle soit considérée comme une partie de la solution. » Par Pierre

Pour retrouver les contributions portant sur la vie démocratique, cliquez ici.



POURCENTAGES* DES THEMATIQUES ABORDEES PAR LES INTERNAUTES

repartition par thematiques

* La somme des pourcentages de ce tableau n'est pas égale à 100%, une même contribution pouvant se retrouver dans plusieurs thématiques.

Par bengelbach, le 17/05/2011 à 11h11

1com | 9vote

Fil des commentaires 1 au total

#1.  marat, le 17/05/2011 à 12h36

"Sortir de la politique spectacle", voilà une mesure qui devrait figurer dans tous les programmes politiques. Mais cela ne se fera pas sans quelques changements institutionnels forts à mon avis ...

Galerie Photo

  • Puerta del sol
  • 16 Ans  43 ans  : meme cause.
  • Solidays
  • DJ du char !
  • Char Gay Pride (2)

+ Plus de photos

Suivez-nous sur Facebook !